« Lorsque nous nommons la « psyché », nous évoquons symboliquement l’obscurité la plus épaisse qu’on puisse imaginer. Il relève de l’éthique du chercheur de reconnaître où son savoir touche à sa fin. Car c’est cette fin qui sera le début d’une connaissance plus haute (1941) ».

Carl Gustav Jung était une personne énigmatique et dure à comprendre. Initiateur de la théorie jungienne, il créa un univers entier exploitant la psychologie, la spiritualité, de l’alchimie à l’astrologie, du bouddhisme à la Bible… et même aux contes de Grimm. Une personne curieuse et pleine de sens qui ne limitait pas sa vision à un point de vue mais bien à une multitude de facettes.
Il vivait autour de l’idée que le corps et l’esprit n’étaient que deux entités issues de la psyché. Étant persuadé qu’une partie de cet ensemble échappait à l’espace et au temps, nous pouvions, en théorie, avoir des rêves prédictifs du futur.
« Je suis quatre »
Pour Gustav Jung notre réalité intérieure se modélisait à travers 4 éléments : le persona, l’égo, le soi et l’ombre. L’égo joue le rôle du centre de la conscience des sensations et des émotions, le persona invoque la personnalité sociale, le soi fait de nous ce que nous sommes en tant qu’homme, c’est notre « côté divin » le lien entre l’esprit et le corps. Enfin, l’ombre englobe toutes les parts de nous-mêmes que nous tentons de soustraire à la vue des autres car nous ne les jugeons pas acceptables vis-à- vis de ce que l’on veut refléter comme image en société.

Découverte :

Essai d’exploration de l’inconscient de Carl Gustav Jung (Gallimard, « Folio essais », 1988)

On découvre à travers ce livre testament les principaux points de la théoriejungienne, et reste le livre le plus accessible pour les débutants

Articles

16 avril 2018

Eline SNEL, thérapeute...

Cette thérapeute d’origine néerlandaise est une formatrice indépendante. Depuis...

Read More

8 mai 2018

Françoise DOLTO

Née le 6 novembre 1908 à Paris, Françoise DOLTO exerce son métier de psychanalyste...

Read More

Laissez un commentaire