Née le 6 novembre 1908 à Paris, Françoise DOLTO exerce son métier de psychanalyste dés la fin de ses études de médecine.

En 1964, elle suit JAQUES LACAN lors de la création de l’école freudienne de Paris.

F. Dolto est intimement liée à la transformation du statut de l’enfant : Du « Tube digestif qu’il fallait éduquer » nous passons ensuite après quelques décennies a « l’enfant sujet » inscrit dans le langage.

Par la suite, elle vulgarise la psychanalyse en la mettant a la portée de tous par le biais d’une première puis d’une seconde émission radiophonique dont la célèbre « Quand l’enfant parait ».

L’idée qui revient sans cesse de la pensée complexe de F. Dolto est que l’enfant doit être à la « périphérie » et non « au centre » de la vie ses parents et qu’il n’y a pas d’âge pour parler a un enfant de ce qui le concerne.

F. Dolto est aussi « sortie » de son cabinet pour fonder la « Maison Verte » à Paris en 1979. C’est un lieu de rencontre et de loisirs pour parents et futurs parents avec leurs enfants. Dans cet espace, les enfants de moins de 3 ans sont pris en charge par un psychanalyste en plus de leurs parents. La prophylaxie de la séparation brutale qu’ils peuvent avoir avec la mère, qui doit reprendre son travail ou qui a un second « bébé » à prendre en charge, se fait par la parole pour éviter les neurones infantiles et la violence adaptatrice.

F. Dolto, était inlassable, défenseur de la cause des enfants.

Elle  a laissé plusieurs ouvrages dont « Tout est langage », « Psychanalyse et pédiatrie » , « la difficulté de vivre », « l’image inconsciente du corps », « paroles pour adolescents », « lorsque l’enfant parait » etc…

Pour Françoise Dolto « La psychanalyse c’est aider les gens à devenir ce qu’ils sont ».

Articles

16 avril 2018

Eline SNEL, thérapeute...

Cette thérapeute d’origine néerlandaise est une formatrice indépendante. Depuis...

Read More

27 avril 2018

Carl Gustav Jung

« Lorsque nous nommons la « psyché », nous évoquons symboliquement l’obscurité...

Read More

Laissez un commentaire