La médecine chinoise se caractérise par bien des aspects. Elle se décompose en cinq grandes parties : L’acupuncture, le massage, la diététique, la pharmacopée et pour les plus sportifs, des pratiques traditionnelles chinoises telles que le Qi Gong, le Yoga et le Tai Chi. Ces sports zen par excellence deviennent de plus en plus répandus ces dernières années et surtout peuvent être pratiqués n’importe tout ! À la rosée du matin dans un parc, ou bien encore au crépuscule sur une terrasse.

Avant tout, une philosophie de vie qui permet d’atteindre l’équilibre parfait entre le bien-être et la santé, le travail de soi est nécessaire. Autrefois enseignés par les moines, ces sports sont principalement des techniques de relaxation chinoise ancestrale.

C’est en améliorant notre équilibre intérieur que l’on ressent les effets sur notre corps. Les mouvements effectués sont mis en place pour faire travailler tous les muscles en passant directement par nos méridiens, nos articulations et organes afin de rétablir notre énergie vitale. Ces pratiques sont par ailleurs conseillées afin de :

– renforcer le système immunitaire

– améliorer la qualité des personnes qui souffrent de problèmes cardiaques, de diabète ou de la maladie de Parkinson

– réduire le stress, les insomnies et l’hypertension

– réduire la douleur chronique.

Bien évidemment, la circulation de notre « qi » peut être équilibré par d’autres pratiques, notamment l’acupuncture, qui consiste à insérer des aiguilles sur des points précis de notre corps pour produire des effets positifs sur notre organisme. Cependant, elle ne peut pas guérir de maladie telle que le cancer. Le massage Tui Na quant à lui, est un massage dynamique permettant d’harmoniser le « qi ». On dénombre plus de 300 manipulations en fonction du mal que l’on souhaite traiter. La diététique est un point important à ne pas laisser de côté. Dans les traditions chinoises, les aliments se divisent en trois catégories. Les aliments Yin, qui permettent l’entretien de la forme corporelle, tels la tomate, le céleri… Les aliments Yang, qui quant à eux stimulent les fonctions vitales. Nous pouvons retrouver par exemple l’ail ou l’oignon. La dernière catégorie est les aliments neutres, qui peuvent être consommés toute l’année, comme les haricots verts ou encore l’ananas.

L’herboristerie chinoise, encore appelé pharmacopée est utilisée pour des maux plus graves. Cette médecine fonctionne avec des mélanges des ingrédients. Cependant, seul un médecin peut prescrire les plantes, car une utilisation maladroite peut s’avérer dangereuse.

Les pratiques sont différentes, mais toute pratiquées pour le même but, celui de l’équilibre des énergies et du développement intérieur et extérieur.

Articles

4 mai 2018

Le lien entre l’art et la...

Cette technique, utilisée depuis les temps les plus anciens se nomme l’art thérapie....

Read More

Laissez un commentaire